Interview de Christophe Collin

Interview de Christophe Collin, champion de France et du Monde de duathlon 2019 en catégorie master et ancien cycliste de 1ère catégorie.
Il a adopté depuis maintenant plus d’un an la position MorphoLogics et nous fait part de ses sensations avec la position. De l’organisation de ses entrainements, sa gestion des courses et comment il s’est entrainé durant le confinement….

Bonjour Christophe pouvez-vous nous en dire plus sur vous, votre passé de sportif, votre carrière, vos principaux résultats ?

J'ai débuté le vélo en 1985 à Dol de Bretagne et j'ai pu monter en première catégorie environ 2 ans entre 1992 et 1994. Ensuite, je suis resté en 2ème catégorie jusqu'en 2000.
Mes principaux résultats :

  • une étape du circuit de la Roche aux Fées en 1992
  • le championnat d'Ille et Vilaine des Nationnaux en 1998
  • le championnat de bretagne universitaire en 1992
  • une place de 10 à l'étape du Tour vélo magazine en 1994 (215km et 4 cols)

J'ai continué à prendre des licences FFC et je me suis mis à la course à pied en 2001 puis au triathlon en 2014.
Après avoir pris ma première licence en 2015 à St Grégoire, j'ai fait mon premier IronMan à St Malo en 2016 (19ème/430 finisher et 7ème en catégorie 45-50) et je termine aussi l'half Altriman à la 19ème place (demi-IronMan en montagne avec 3 cols à vélo et un à pied). En 2017, je me suis lancé dans l'AlpsMan à Annecy (IronMan extrême avec 6 cols à vélo et, à pied, une montée de 1000m de dénivelé sur les 15 derniers km du marathon) qui a la particularité de ne laisser finir en haut de la montagne que ceux qui passent le 25ème km à pied avant une barrière horaire.
Je termine 45ème au scratch (en 15h12) sur 222 dont environ 70 qui sont montés au Semnoz. En 2018 et 2019 je me suis mis comme objectif le championnat du monde de Duathlon XXL à Zofingen en Suisse après une qualification aux championnats de France distance L. Résultat 2018 : 3ème au France et 3ème au mondial en catégorie 45-50. Résultat 2019 : 1ier au France et 1ier au mondial !!
Pour finir 2019 en apothéose, je suis parti avec le club faire le demi-ironman de Marrakesh et je me suis qualifié pour le mondial de 2020 (4ème / 240 dans ma catégorie 50-55 ans).

Comment avez-vous vécu cette période de confinement ? Comment vous êtes-vous organisé pour continuer de vous entrainer ?

Pendant le confinement, j'ai continué en faisant :

  • des sorties à pied de 1h : 2 à 3 par semaine avec un peu de vélo RPM avant et/ou après pour allonger.
  • des sorties à vélo sur mes vélos de route et de chrono sur des rouleaux pour garder la position (ou presque car en équilibre, on est moins couché)
  • de la PPG orienté gainage et haut du corps pour limiter la casse en natation.

A vélo, j'alterne travail de PMA, de FTP, de vélocité ou d'allure avec un capteur de puissance sur mon chrono.
Et une à 2 fois par semaine, je fais des enchaînements vélo/cap/PPG.

Comment avez-vous découvert MorphoLogics ?

J'ai découvert MorphoLogics par l'intermédiaire de mon beau-frère, Franck Miloux, le gérant des Cycles Miloux à Ploèrmel (Morbihan), dans un premier temps avec la machine pour régler les cales. J'en ai rediscuté à Franck qui s'intéressait aussi au sujet, j'ai sauté sur l’occasion dès qu’il a installé le MorphoLogics Postural System. J'ai vite regretté de ne pas avoir cherché à vous rencontrer plus tôt.

Quelle importance apportez-vous à votre position sur le vélo ?

Concernant ma position, j'avais fait une étude il y a environ 22 ans et je pensais à tort que c'était suffisant. En discutant avec mes coachs et le professionnel de notre club (Arnaud Guilloux), il y a 1 an et demi, j'ai été convaincu de l'inverse. Surtout avec l'âge, vu que la PMA et la VMA diminuent, il faut chercher à optimiser l'utilisation de ce qu'il reste. Cela passe par plusieurs choses primordiales que travaille désormais :

  • un entrainement plus ciblé et mieux programmé
  • un travail de PPG et d'assouplissement pour limiter les déperditions d'énergie
  • une meilleure exécution des gestes
  • une bonne position pour s'approcher de la FTP le plus longtemps possible en course
  • une bonne hygiène de vie quand on approche des objectifs

Ceci est d'autant plus vrai qu'on va sur des durées d'effort importantes.

Quelles sont vos sensations avec la position MorphoLogics et quelles améliorations avez-vous constaté ?

Après avoir fait les changements qui me semblais importants dans un premier temps Je n'ai pas ressenti l'évolution tout de suite à l'entraînement car on a des semaines chargées et on travaille en fatigue.
C'est lors des championnats du monde de 2019 que j'ai vraiment ressenti la différence sur un circuit que j'avais fait l'année d'avant, avec le même vélo mais sans avoir fait l'étude.
A mon avis, l'amélioration se fait sur 2 aspects :

  • Pendant la partie vélo : on arrive à garder la position de tri beaucoup plus longtemps, une amélioration du confort et moins de déhanchement. On peut aussi la garder dans les petites pentes, on tient mieux la position dans des zones de puissance plus haute.
  • Pendant la partie à pied : j'ai pu garder une bonne vitesse pendant presque tous les 30 km alors que l'an dernier j'avais du lever le pied au bout de 5km et j'avais fini avec les cuisses explosées. Ce genre de problème arrive quand on dose trop fort le vélo par rapport à la course à pied.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Pour cette année, j'avais 2 objectifs : l'Altriman en version full (ironman extrême au lac des Angles près de Font Romeu) et le championnat du monde 70.3 (demi-IronMan) mais les 2 objectifs sont repoussés. Du coup, la saison 2021 et déjà toute tracée…

interview_1.jpg
interview_2.jpg