Entretien Athlète MorphoLogics avec Christophe Collin, champion de France et du Monde de duathlon 2019

Logo morpho

Entretien Athlète MorphoLogics avec Christophe Collin, champion de France et du Monde de duathlon 2019 en catégorie master et ancien cycliste de 1ère catégorie.

Il a adopté depuis maintenant plus d’un an la position MorphoLogics et nous fait part de ses sensations avec la position. De l’organisation de ses entraînements, sa gestion des courses et comment il s’est entraîné durant les périodes de confinement….

Bonjour Christophe, cela va faire un an que nous avons échangé sur votre position et votre entraînement, la situation sanitaire est toujours compliquée, comment allez-vous ?

Très bien. Même si la nouvelle position n'est pas la seule raison, je n'ai plus de problèmes de dos et de fatigue, elle y a contribué.

Après plus d’un an avec la position Morphologics, quels sont vos retours et vos sensations ?

Il y a 2 améliorations importantes :

1) même si j'ai appris à mieux gérer mon effort sur la durée, j'ai moins de mal à allonger les sorties. Les difficultés à tenir la position que je pouvais avoir au bout d'environ 100km avant sont repoussées à 150km.

2) L'autre aspect important est la capacité à courir après avoir fait le vélo en triathlon ou duathlon. Même si la situation actuelle fait que je n'ai pas beaucoup expérimenté en compétition, depuis que j'ai adopté cette nouvelle position, le mal de dos est bien moins important quand on passe de la position couchée à la position debout.

Ca a été flagrant sur une course comme le demi-ironman de Marakesh où je suis parti très vite à pied, comparé au même type de course 2 ans avant à Aix en provence (dans les 2 courses, j'ai gagné ma qualif pour le mondial donc, j'étais au même niveau de forme). A Marakesh, je suis parti à moins de 4'10 au km et à Aix plutôt autour de 4'30 pendant les 5 premiers km pour finir à une meilleure moyenne au bout de 21km.

Comment avez-vous fait évoluer votre préparation pour cette année ?

Je fais un peu moins de piscine car moins de créneau.

Pour le reste, j'ai fais appel à un coach pour mieux équilibrer mon entraînement et le rendre plus qualitatif pour éviter les blessures :

- plus de PPG

- travail avec un capteur de puissance

- plus de home-trainer pour travailler sur des plage de puissance

- plus de travail technique à vélo (vélocité, montée de genoux)

- plus d'enchaînement de bosses

Comment organisez-vous votre emploi du temps pour vos entraînements ?

Pour l'Altriman, j'ai décidé de consacrer pas mal de temps libre pour les entraînements.

Et finalement, avec la situation sanitaire, on a plus de temps pour soi. Et avec le télétravail, je décale mes horaires de travail pour faire du sport soit de bonne heure le matin, soit le midi.

Qu’est ce que vous apporte une bonne position sur le vélo ?

Moins de fatigue entre les entraînements, un meilleur rendement et une meilleure tenue dans la durée.

Quels conseils donneriez-vous sur la position pour les personnes qui commencent le vélo ?

Le budget d'une étude posturale doit être pris en compte dès l'achat d'un vélo quand on veut prendre du plaisir, performer ou juste ne pas se blesser. Ramené au budget total, ça devient une petite partie.

Crdt,

Christophe COLLIN